bloquons la rentrée!

texte tiré de www.bloquonslarentree.com

Depuis février dernier, les étudiantes et les étudiants du Québec sont en grève. Cette grève historique vise à empêcher une hausse de plus de 75% des frais universitaires. La hausse imposée par le gouvernement du Québec est la plus importante d’une série de mesures visant à privatiser l’éducation. Depuis le début du conflit, la résistance a été farouche, les étudiantes et les étudiants ont bloqué des ponts, occupé des ministères et fait vaciller les racines même de la logique du pouvoir.

En mai dernier, le gouvernement a adopté une loi spéciale (la loi 78) criminalisant la grève, bafouant la liberté d’expression et d’association et forçant les étudiantes et les étudiants à reprendre leurs cours en août. Cette loi décriée par tous, même par l’ONU, a eu pour effet de faire augmenter la répression à des niveaux qui rappellent les pires moments de notre histoire.

Des immenses manifestations nationales jusqu’aux manifestations de casseroles, en passant par la mise en place d’assemblées populaires, la population a su exprimer sa rage de diverses manières, mais le combat le plus dur reste à venir. Car pour maintenir la grève vivante, il faudra briser la loi spéciale et bloquer la rentrée scolaire que le gouvernement essaiera de forcer dès le 13 août.

En tant que travailleur-ses, voisin-es, étudiant-es, chômeu-ses, il est maintenant temps de s’unir pour refuser cette fausse austérité que le capitalisme et ses sbires nous imposent. Mais pour que l’on puisse s’unir, lutter et rêver ensemble, il faut déjà que la grève étudiante perdure. Cette grève étudiante a toujours été bien plus qu’un combat de chiffres, elle est le fer de lance de cette nouvelle société qu’il nous faut bâtir. L’issue de cette grève sera donc déterminante pour les années à venir.

Des centaines de peuples et des millions de personnes luttent quotidiennement contre les mesures d’austérité hypocritement érigées en vérité par des gouvernements corrompus et avides de faire fructifier les profits de leurs contributeurs. La grève étudiante du Québec est un microcosme d’une lutte sociale d’envergure, mais elle est également son baromètre. Nous lançons donc un appel à l’aide et à la solidarité afin de bloquer la rentrée forcée. Nous invitons tout ceux et celles qui en ont les moyens à converger vers Montréal la semaine du 13 au 17 août. Parce qu’elle comporte le plus grand bassin d’étudiants et d’étudiantes en grève, Montréal sera le centre névralgique de la résistance à la rentrée forcée.

Pour plus d’informations concernant l’appel à la convergence, les directions, l’hébergement ou toute autre information, référez-vous au site suivant : www.bloquonslarentree.com

Publicités
Cet article a été publié dans activisme, solidarité!. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s