CRITIQUE – WD-40: 6′ (concert virtuel)

Quand j’étais adolescent, j’étais chanteur dans un groupe de punk pas mal pourri. Notre premier concert a eu lieu chez un ami à Ottawa après que le bar où il avait réservé une salle pour le show nous avait mis à la porte parce qu’on avait juste 15 ans. Malgré le fait qu’on était le premier groupe à jouer, je suis rentré chez moi tout de suite après notre set. Deux semaines avant ça, mes parents m’ont surpris à fumer du hash, alors il fallait que je sois rentré avant l’heure du souper, question de me faire penser aux conséquences de mes actions (j’ai toujours continué à fumer de la dope pour une couple d’années après ça, mais j’ai appris à être un peu plus discret). Comme de raison, j’ai manqué les autres groupes qui ont joué ce soir-là, incluant un groupe de Montréal que je ne connaissais pas : WD-40.

Trois ans plus tard, on allait faire notre concert d’adieu dans un centre communautaire à Gatineau, mais comme on avait passé plus de six mois sans pratiquer, on a décidé de mettre fin au groupe sans faire un dernier show. On a annulé à la dernière minute et je ne suis pas allé au show. WD-40 était encore une fois invité à jouer. Deux chances ratés de voir WD-40 en concert.

C’est à ça que je pensais en écoutant 6’, le concert virtuel de WD-40 enregistré en pleine pandémie et confinement. Mon premier show de WD-40, assis sur une chaise en avant de mon ordinateur chez nous à 9h30 un mardi matin.

Le concept est intéressant. Dix-huit chansons enregistrées en période de pandémie : neuf enregistrées chacun chez soi et neuf autres live dans un centre de pratique à Verdun, tirant des morceaux de leur discographie assez vaste. Le tout dure un peu plus d’une heure. J’avoue que l’idée d’un concert préenregistré m’intéressais pas trop, et que je ne pensais pas avoir la patience pour écouter ça du début jusqu’à la fin, mais une fois que j’ai pesé le bouton « play » sur youtube, ça n’a pas été difficile de m’investir dans la vidéo et de commencer à taper du pied.

Malgré le fait qu’il n’y a aucun substitut pour un concert de rock bruyant dans un bar sale entouré d’étrangers tous venus pour voir le même groupe, le virus covid-19 nous oblige de trouver des nouveaux moyens d’avoir notre « fix » de musique live. WD-40 ont réussis à produire une alternative qui pourra nous satisfaire en attendant le retour en salle de concert.

Malgré que les concerts préenregistrés ne se portent pas bien à reproduire le côté intime des concerts, le fait qu’ils aient tous enregistrés des chansons chez-eux et qu’il y a des courtes entrevues entre les morceaux nous permet de quand même avoir une idée de comment les membres du groupe ont trouvés l’expérience de préparer un concert virtuel préenregistré dans le contexte du covid 19. Si vous avez un petit côté voyeur, ça vous permettra aussi d’apprécier (ou non) les différentes décorations qu’ils ont chez eux. (on apprend aussi qu’Alex Jones, le chanteur et bassiste de groupe, a des poules chez lui).

On ne pourra jamais reproduire l’expérience de voir un concert en personne à mon avis c’est impossible. Mais en attendant le jour où nous pourrons nous retrouver en salle de concert, WD-40 nous offre une bonne alternative.

Le concert sera diffusé ce jeudi 9 juillet à partir de 21h00. Si vous avez le goût de vous satisfaire à voir un groupe jouer du rock, allez vous pogner un billet ici. Ça ne sera pas comme un show dans un bar, mais la bière sera sûrement moins chère.

Pour plus d’infos: WD-40 (facebook) / Bandcamp
Billets: Isoloir

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s